ART CONCEPT

Through a deep reflection on the space-time connections present in a work of art, I develop my expression as a metaphor for the act of sewing. Searching for the intimate, – this presence, this ‘place’ from which we can hear our own voices – I draw infinite possibilities to resonate singularity and identity. But over and beyond a fragmentary ‘archive’ of private life or a chain of cause and effect, I look for that which arises from reality, through a dialogue with the material itself.  The inside and the outside coexist: they are bound by the uncertain, the surprise, and the unexpected. In this way, truth is inscribed in matter through confrontation, sometimes from emptiness, in a radical way. 

This approach involves a complex, cyclical, and cathartic process: I compulsively tie, untie, order, dismantle, build, and destroy, again and again.  The result is  worn, translucent, bared; natural dyed fabrics evoking an invented unframed spatiality, like specters; sewn, marked with stigmas, wrinkles and scars. 

My whole work consists of depths, thicknesses of time, fragments of life. 

Wefts woven by an uncertain and perhaps intangible view…  “shelter” wefts, from which  the intimacy of a body sparkles and transcends any drawing or nuance. It is about revealing these sensitive realities, through intervention, transformation and sublimation of discontinuity.

It is above all a question of inscribing time in matter, of transforming time into matter. 

A travers le questionnement des connexions spatio-temporelles présentes dans une œuvre d'art, je développe mon expression comme métaphore de l'acte de coudre. À la recherche de l'intime, - cette présence, ce «lieu» ou habitent nos propres voix - je tire des possibilités infinies pour faire résonner la singularité et l'identité. Mais au-delà d’une «archive» fragmentaire de la vie privée ou d’une chaîne de cause à effet, je cherche ce qui naît de la réalité, par le dialogue avec le matériau lui-même. L'intérieur et l'extérieur coexistent: ils sont liés par l'incertain, la surprise et l'inattendu. De cette façon, la vérité est inscrite dans la matière par la confrontation, parfois par le vide, de manière radicale.

Cette approche implique un processus complexe, cyclique et cathartique: je lie, délie, ordonne, démonte, construis et détruis, encore et encore. Le résultat est usé, translucide, dénudé; des tissus teints naturels évoquant une spatialité hors cadre, comme des spectres; cousue, marquée de stigmates, de rides et de cicatrices.

Mon travail se compose par des profondeurs, des épaisseurs de temps, des fragments de vie.

Des trames tissées par une vision incertaine et peut-être intangible… des trames «abritées», dont l'intimité d'un corps scintille et transcende tout dessin ou nuance. Il s'agit de révéler ces réalités sensibles, par l'intervention, la transformation et la sublimation de la discontinuité.

Il s'agit avant tout d'inscrire le temps dans la matière, de transformer le temps en matière. 

annitaromano © all rights reserved.
Using Format